Présentation du secteur

Importance socio-économique de la filière :

Le modèle économique du secteur oléicole lui confère un important rôle et une double vocation économique et sociale, Il participe à hauteur de 5 % dans la formation du PIB Agricole au niveau de l’amont et à hauteur de 15% aux exportations agroalimentaires nationales. Il est aussi un important pourvoyeur de d‘emplois en milieu rural et urbain avec 15 millions Journées de travail soit l’équivalent de 100.000 emplois permanents.
Les produits de l’olive bénéficient de débouchés intéressants aussi bien au niveau du marché intérieur qu’à l’export :

  • Huile d’olive, orientée principalement vers le marché national principalement, représentant près de 75% de la production (la filière contribue à combler le déficit du pays en matière d’huiles alimentaires à hauteur de 16 %), 60% des revenus oléicoles et 30% des exports de la filière;
  • Olive de table, orientée à l’export principalement, représentant 25% de la production, 40% des revenus oléicoles et 70% des exports de la filière (Maroc 2ème exportateur mondial des olives de table, après l’Espagne avec une moyenne annuelle de près de 60.000 T).Selon le COI, les exportations mondiales des produits de l’olive connaissent une croissance régulière depuis une décennie, soit 10% de croissance moyenne par an. Les exportations marocaines annuelles vers le marché américain augmente de 13% par an et celles à destination du Marché Européen de 8%. Les perspectives de diversification de nos marchés extérieurs représentent aussi une opportunité pour améliorer les performances de la filière à cet égard. Aussi, l’amélioration des revenus et les tendances de consommation au niveau national ouvre de nouvelles perspectives pour la demande locale des produits de la filière.